Fondation

En juillet 2000, une fondation à personnalité juridique de droit public siégeant à Berlin a été fondée sous le nom de "Mémorial de Berlin-Hohenschönhausen“. Elle emploie 14 employés permanents et plus de 30 spécialistes indépendants et employés intérimaires.

La fondation de Berlin-Hohenschönhausen est soutenue financièrement par le Land de Berlin et la République fédérale allemande. La gestion culturelle compétente est assurée par le sénateur à la Culture, Klaus Lederer, et par la Déléguée gouvernementale à la culture et aux medias, Monika Grütters. Show more

La fondation appartenant à la catégorie des "bénéficiaires institutionnels", elle perçoit à ce titre des dotations publiques chaque année. Le principe est le suivant : le budget est élaboré en fonction des obligations budgétaires du bénéficiaire de sorte qu'il puisse le gérer selon les règles de comptabilité publique, à l'instar d'une institution publique. La tenue des comptes de la fondation est vérifiée tous les ans par un expert-comptable conformément à la loi sur les fondations. En outre, la Cour fédérale des comptes et celle du Land de Berlin peuvent exercer un droit de contrôle.

La fondation est responsable de la gestion des moyens budgétaires mis à sa disposition. De plus, le Directoire de la fondation – soit le directeur – présente tous les ans un projet d'état prévisionnel que le Conseil de fondation doit valider. Le Directoire prend en considération tous les moyens nécessaires pour remplir les missions de la fondation. Le montant des dotations allouées est calculé en fonction des possibilités du budget public. Ces dernières années, il s'élevait à plus d'un million d'euros, divisé à parties quasi équivalentes entre le gouvernement fédéral et le Land de Berlin. Excepté le stock (équipements de bureau...), l'actif immobilisé (au sens comptable) n'est pas de la propriété de la fondation.

En plus de ces dotations institutionnelles, la fondation peut demander des aides supplémentaires liées à des projets à des bailleurs de fonds publics que sont la Fondation pour la justice transitionnelle liée à la dictature du SED, le/la mandataire du gouvernement chargé(e) de la Culture et des Médias, l'Agence fédérale pour l'éducation politique.

La fondation pourrait par ailleurs dégager des moyens supplémentaires grâce aux dons, frais de participation, ou bien encore, par le biais d'aides matérielles. Cependant, la forte augmentation du nombre de visiteurs au cours de ces dernières années a eu pour conséquence une hausse importante du coût des visites guidées. Aussi une participation à la visite a-t-elle dû être instaurée en mars 2001 pour être ajustée en août 2015.

Les frais de transformation et de restauration du mémorial n'étant pas inscrits au budget de la fondation, ils relèvent de la politique de développement urbain du Sénat de Berlin (Gouvernement de la Ville-Land de Berlin). Ces frais sont financés à parts égales par le gouvernement fédéral et par le Land.

Les organes de la fondation sont le Conseil de fondation, le Directoire et le Comité consultatif.

Télécharger:
Statuts de la fondation (en allemand)

Télécharger:
Loi sur les fondations (en allemand)