Go back

max fechner bio

Max Fechner

Littérature

  • Beckert, R.: Lieber Genosse Max. Aufstieg und Fall des ersten Justizministers der DDR Max Fechner (2003)

Né en 1892, il s’engagea, dès ses dix-huit ans, au SPD (Sozialdemokratische Partei Deutschlands). Après la prise de pouvoir des national-socialistes, il ne put poursuivre son activité politique à partir de 1933 que de manière clandestine, ce qui lui valut d’être arrêté à plusieurs reprises.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, il assuma des fonctions de direction au SPD, réformé depuis. Il fut partisan d’une fusion forcée entre le KPD (Kommunistische Partei Deutschlands) et le SPD, et nommé après la formation de la RDA en octobre 1949, au Ministère de la Justice. Durant cette période, il contribua de manière significative à l’harmonisation de la justice en Allemagne de l’Est.

Au cours du soulèvement populaire du 17 juin 1953, il s’exprima de manière critique sur l’intervention de l’Etat à l’égard des manifestants. A partir de là et sans fondement juridique, il fut relevé de ses fonctions pour "attitude ennemie vis-à-vis de l’Etat et du parti", puis exclu du SPD et emprisonné. Après deux années passées au centre de détention provisoire de Berlin-Hohenschönhausen, la Cour suprême de la RDA le condamna à huit ans de prison. Dans le cadre de la déstalinisation initiée par Nikita Khrouchtchev au cours du XXème Congrès du parti à Moscou (février 1956), il fut libéré en 1957 et il réintégra le SED (Sozialistische Einheitspartei Deutschlands). Il ne fut cependant jamais réhabilité. Il meurt en 1973 à Berlin.