Go back

Linse Walter

Walter Linse

Littérature

  • Mampel, S.: Entführungsfall Dr. Walter Linse: Menschenraub und Justizmord als Mittel des Staatsterrors (1999)
  • Kirsch, B.: Walter Linse 1903-1953-1996 (2007)
  • Bästlein, Klaus: Vom NS-Täter zum Opfer des Stalinismus. Dr. Walter Linse – ein deutscher Jurist im 20. Jahrhundert. (2008)

Né en 1903, cet avocat travailla après la Seconde Guerre mondiale comme expert en droit commercial à Berlin-Ouest au sein de la Commission d’enquête des Juristes libéraux (UFJ, Untersuchungsausschuss freiheitlicher Juristen). A l’été 1952, il préparait un congrès international de juristes à Berlin qui avait pour thème les multiples violations de la loi en RDA. Mais peu de temps avant, la Stasi le fit enlever par un commando de tueurs à gages à Berlin-Est. A proximité de son appartement, les kidnappeurs l'attirèrent dans une voiture maquillée en taxi et lui tirèrent dans la jambe pour lui ôter définitivement toute velléité de résistance. Il fut conduit dans le sous-sol tristement célèbre de Berlin-Hohenschönhausen, appelé "U-Boot" (sous-marin). Le secrétaire d’Etat de l’époque Erich Mielke valida, en personne et le jour même, la décision de le laisser en détention.

Les interrogatoires au centre de détention provisoire central de la Stasi, qui eurent fréquemment lieu la nuit, durèrent jusqu’à début décembre. Deux codétenus jouaient le rôle d’indicateurs de cellule, sans compter que la cellule était sur écoute. Pour le reste, Walter Linse était totalement coupé du monde. Le 3 décembre 1952, il fut remis au service soviétique de sécurité de l’Etat, qui continua de l’interroger des mois durant, dans son centre de détention provisoire central à Karlshorst. En septembre 1953, il fut finalement condamné par un tribunal militaire russe à Berlin à la condamnation à mort par fusillade et exécuté le 15 décembre 1953. Après avoir caché la vérité de ce crime des années durant, les autorités russes le réhabilitèrent finalement en 1996.

En 2007, on découvrit qu’il s’était occupé, lors de son emploi à la chambre de commerce et d’industrie de Chemnitz entre 1938 et 1942, de l'aryanisation de biens juifs. Un examen approfondi au sujet de son activité de l’époque est encore en cours.