Go back

Stephan Krawczyk

Stephan Krawczyk

Site internet de Stephan Krawczyk

Littérature

  • Krawczyk, Stephan: Das irdische Kind (1996)
  • Krawczyk, Stephan: Der Narr. Roman (2003)
  • Krawczyk, Stephan: Der Himmel fiel aus allen Wolken. Eine deutsch-deutsche Zeitreise (2009)

Né en 1955 à Weida (Thuringe), il adhéra en 1976, après son service militaire, au Parti unifié socialiste d’Allemagne, le SED. En 1978, il étudia à distance la guitare classique. Il obtint en 1981 le prix du meilleur chanteur à textes de la RDA. Après son déménagement à Berlin en 1984, il se lia d’amitié avec la metteuse en scène, Freya Klier. En 1985, il quitta le parti et reçut une interdiction d’exercer son métier en raison de ses textes jugés critiques. Il ne pouvait donc plus se produire hormis dans les églises et locaux paroissiaux. Ses textes et ses chansons le rendirent cependant particulièrement populaire dans les lieux d’opposition ecclésiastiques, ce qui incita le Ministère de la Sûreté de l’Etat (MfS, Ministerium für Staatssicherheit) à prendre de vastes mesures de surveillance et d'intimidation.

En novembre 1987, il adressa avec Freya Klier une lettre au membre du "Bureau politique" du SED (Politbüro), Kurt Hager, réclamant le respect des droits de l’Homme, le retrait de son interdiction de travailler et l’indépendance de l’art et de la culture en Allemagne de l’Est. En janvier 1988, alors qu'il était en chemin pour participer à une manifestation officielle à laquelle il comptait se rendre muni de sa propre banderole, il fut arrêté et emmené au centre de détention provisoire de Berlin-Hohenschönhausen. Sous la menace d’une peine d’emprisonnement de plusieurs années, il lui fut alors notifié sur place qu’il devait valider son départ pour l’Ouest. Avec Freya Klier, il fut ainsi expulsé en février 1988 vers la RFA. Il y donna de nombreux concerts et fit différentes tournées, de même qu’à l’étranger. En 2002, il donna pour la première fois un concert au mémorial de Berlin-Hohenschönhausen.