Go back

Horst Jaenichen

Horst Jänichen

Horst Jänichen est né en 1931 à Berlin. En avril 1946, il fut arrêté par le Ministère soviétique pour la Sûreté de l'Etat pour l'Allemagne de l'Est (MGB, Ministerium für Staatssicherheil, prédécesseur du KGB). Comme des milliers d'autres jeunes, l'adolescent de quinze ans fut suspecté - à tort - d'appartenir à une organisation de résistance nazie de l'époque, appelée "Loup-garou" (Werwolf). Après plusieurs semaines de détention passées dans un cachot de la prison soviétique de Berlin-Friedrichsfelde, il arriva en mai 1946 dans le camp spécial n°3 de Berlin-Hohenschönhausen. De là, il fut transféré dans l'ancien camp de concentration de Sachsenhausen que la police secrète soviétique utilisa jusqu'en 1950 comme camp spécial n°7.

En juillet 1948, il fut libéré et revint à Berlin-Est. A l'âge de 17 ans, il s'engagea dans une organisation de résistance politique, dont le siège se trouvait dans la partie ouest de la ville, le KgU (Kampfgruppe gegen Unmenschlichkeit, Groupe de combat contre l'inhumanité). Jänichen y raconta sa détention dans les camps et distribua des tracts dans la partie est de Berlin. En outre, il entretint à partir de 1949 des contacts avec le SPD dans l'arrondissement de Prenzlauer Berg (Sozialdemokratische Partei Deutschlands, Parti social-démocrate d'Allemagne), parti qui n'était certes pas encore interdit, mais régulièrement persécuté. Le Ministère de la Sûreté de l'Etat en RDA (MfS, Ministerium für Staatssicherheitsdienst) l'arrêta en décembre 1950 et le conduisit au centre de détention préventive de Prenzlauer Allee à Berlin. Après des mois d'interrogatoires, un tribunal de la RDA le condamna en décembre 1951 à 8 ans de réclusion. Après une tentative avortée d'évasion en octobre 1952, sa peine fut augmentée de deux ans et demi avec sursis. Ce n'est qu'en janvier 1959 que Horst Jänichen fut libéré.

Il fuit ensuite vers Berlin-Ouest, où il s'engagea à nouveau au SPD. De 1967 à 1971, il représenta le parti au Parlement de Berlin, et de 1989 à 1999, il fut membre du conseil municipal de l'arrondissement de Tiergarten (Berlin). A partir de 1973, il travailla au service de presse du Ministère des relations interallemandes, puis, en 1989, devint chef de division au Ministère fédéral de l'Intérieur. Depuis 1999, il est guide au mémorial de Berlin-Hohenschönhausen.