Go back

Dieter von Wichmann

Dieter von Wichmann

Article de presse (en allemand)

Erniedrigt und psychisch gefoltert ("Humilié et psychologiquement torturé")
Reutlinger Generalanzeiger, 21.08.2010

Dieter von Wichmann est né en 1938 à Bayreuth. A partir de 1950, il passa son enfance en RDA. Plus tard, il se forma au métier d'ingénieur du son. Pour ce beau-fils d'un comédien jouant au Berliner Ensemble (théâtre fondé par Bertolt Brecht), il exauçait, avec cet emploi à Berlin-Est au Friedrichstadtpalast (théâtre de revue réputé), son vœu professionnel le plus cher. Les premiers temps, il nourrissait encore des relations avec ses collègues de l'Ouest et des vedettes internationales. Mais, après la construction du mur à Berlin en août 1961, ses contacts furent soudainement rompus. Même la diffusion des chansons des Beatles fut condamnée par le MfS (Ministerium für Staatssicherheit, Ministère de la Sûreté de l'Etat). Dieter von Wichmann décida alors de quitter l'Allemagne de l'Est. Son souhait s'amplifia lorsque son supérieur hiérarchique exigea de sa part une adhésion politique claire au SED (Sozialistische Einheitspartei Deutschlands, Parti socialiste unifié d'Allemagne de l'Est) et qu'il incorpore également l'armée populaire nationale.

Après plusieurs tentatives de fuite avortées, il prit contact avec des passeurs professionnels. Cependant, en octobre 1963, le jour convenu de la fuite, plusieurs collaborateurs du MfS sonnèrent à la porte de son appartement. Ils l'arrêtèrent illico presto et le conduisirent au centre de détention provisoire de Berlin-Hohenschönhausen. Là, ils firent pression sur le jeune homme alors âgé de 26 ans, qui fut soumis à un isolement cellulaire, à une interdiction de lire et des interrogatoires si exténuants qu'il signa des aveux. Après quatre mois de détention provisoire, il fut condamné en février 1964 à deux ans de prison pour "passage de frontière illégal", "prise de contact illégale avec l'extérieur" et "infraction à la loi sur les passeports". Après quinze mois d'incarcération à la prison de Berlin-Rummelsburg, sa libération fut achetée en mai 1965 par l'Allemagne de l'Ouest.

A Berlin-Ouest, il s'inscrivit à des études en théâtre et éclairage de scène. Depuis 1999, il guide les groupes de visiteurs au mémorial de Berlin-Hohenschönhausen. Son destin hors du commun a fait l'objet d'un film documentaire : "Enfermé et acheté - Les détenus politiques en RDA" (Allemagne, 1999).