Go back

Edda Schoenherz

Edda Schönherz

Literatur

  • Edda Schönherz: Die Solistin - Roman einer Frau, die von Deutschland nach Deutschland wollte (2013)

Edda Schönherz est née en 1944 à Bad Landeck (aujourd'hui, Lądek-Zdrój en Pologne) et effectua une formation de journaliste, présentatrice et animatrice en RDA. Avec le début de la télévision en couleurs en octobre 1969 en Allemagne de l'Est, elle devint très rapidement populaire. Cependant, elle n'appartenait à aucun parti et se montrait particulièrement critique vis-à-vis de la situation en RDA.

Lors d'un séjour de vacances à Budapest en août 1974, elle se renseigna aux ambassades de la RFA et des Etats-Unis à Budapest sur les possibilités de quitter la RDA. Mais les ambassades étant elles-mêmes sous surveillance. Elle fut alors arrêtée quelques jours plus tard en Hongrie, sans qu'aucune infraction ne puisse être prouvée à son égard, puis, emmenée en septembre 1974 pour "recherche d'élucidation de faits" au centre de détention provisoire du MfS (Ministeriums für Staatssicherheit, Ministère de la Sûreté de l'Etat) à Berlin-Lichtenberg, et trois jours plus tard, transférée à celui de Berlin-Hohenschönhausen. En décembre, elle fut condamnée à trois ans de prison pour "prise de contact avec l'ennemi" et pour "projet aggravé de passer illégalement la frontière". Elle fut ensuite conduite dans la prison tristement célèbre pour femmes d'Hoheneck à Stollberg/Erzgebirge (en Saxe).

Après sa libération en 1977, elle n'eut d'autre choix que de travailler comme auxiliaire dans une boulangerie industrielle, sans quoi elle devait passer deux années et six mois dans une "maison d'éducation au travail". Elle trouva cependant par la suite un emploi comme photographe à l'église catholique de Berlin. Et comme elle maintint sa demande d'autorisation de sortie du territoire pour la RFA pour elle et ses enfants, celle-ci lui fut finalement accordée en août 1979. Elle travailla dans un premier temps à la radio bavaroise à Münich, puis revint en 2002 à Berlin. Depuis 2004, elle guide les groupes de visiteurs au mémorial de Berlin-Hohenschönhausen.

Enfin, elle est membre du Comité consultatif du mémorial de Berlin-Hohenschönhausen.